image

Le télégraphe Chappe

En haut des falaises, vers Sénas, se trouve une petite tour ronde, qui servait de station au télégraphe Chappe. Cette invention française porte le nom de son inventeur.

La première ligne fut mise en service en 1821 et permettait, par ce procédé de communication visuel, de transmettre un message de Paris à Toulon en vingt minutes. Pour cela, une centaine de tours comme celle d’Orgon furent installées tous les dix kilomètres. 

Du haut d’une colline comme à Orgon, d’une montagne, d’un clocher comme celui de notre-dame des Doms à Avignon, le télégraphe Chappe, envoyait des messages optiques à la vitesse de 500 kms par heure à partir de 1794 jusqu’en 1845. Le premier télégraphe Chappe fut installé sous la coupole du Louvres. La station d'Orgon date de 1821. Située à 254 mètres au-dessus de la vallée de la Durance, elle mesure 2m30 de haut.

Chappe avait créé un code dont le vocabulaire tenait dans un livre de 92 pages. Chaque page comptait 92 lignes. Le livret contenait 8 464 mots, groupes de mots ou phrases correspondant à un nombre, ce nombre correspondait à une position des deux bras, il y avait 120 positions possibles. Les installations distantes de 10 kms étaient  visibles grâce à une longue-vue. un message entre Toulon et Paris codé par deux signaux était transmis en quinze minutes en passant par les cent-seize stations de la ligne Paris - Toulon.

Ce moyen de télécommunications fut créé durant la période révolutionnaire et ces messages étaient réservés à l’état-major. Le télégraphier actionnait les deux bras en fonction des positions qu’il relayait sans  pouvoir les décrypter. Le rez-de-chaussée de la tour était habité par le stationnaire. Aau premier étage se trouvait la salle d'où l'on activait les signaux. Enfin,  sur le toit il y avait le mât avec ses deux bras indicateurs.

Evidemment la brume, la pluie, le brouillard, la nuit, interrompaient les communications. Si bien que le système qui couvrit la France entière du Nord au Sud et d’Est et en Ouest, fut délaissé avec l’invention du télégraphe électrique en 1845 et définitivement abandonné dès l’invention du Morse en 1854, ce dernier laissant des traces écrites.