image

Notre-Dame de Beauregard

Le site de Beauregard fut un lieu sanctifié avant l'ère de la chrétienté. A l'âge du Fer un oppidum celto-ligure s'y élevait, on y a retrouvé un autel dédié au dieu Orcus.Les romains y honorèrent plus tard Jupiter,Taranus, Apollon, Silvanus dont témoignent des vestiges. 

Aux premiers temps de la chrétienté une chapelle remplaça le sanctuaire romain, un ermitage abritait l'anachorète, fidèle qui s'est retiré du monde pour mener une vie eucharistique solitaire faite de prières et d'ascèse.

Protecteur, le site accueillait les processions descendant vers l'église du village par le sentier des oratoires lesquels datent de la période renaissance. Les villageois demandaient à la vierge Marie son intercession contre les grandes épidémies, pour la réalisation d'un vœu, pour obtenir une guérison.

En 1562 la statue en bois de la vierge de Beauregard fut jetée au bas de la falaise par le baron des Adrets un farouche protestant, retrouvée intacte elle fut vénérée comme une statue miraculeuse, un monument expiatoire commémore cet évènement.

Le couvent a été construit à partir de juillet 1638 par deux architectes d'une congrégation religieuse, les frères Gervais et Félicien. Il fut achevé en avril 1660. Chaque jour de 1638 à 1790, une messe y était célébrée par la communauté des Augustins Déchaussés de Saint Pierre d'Aix.

Pendant la révolution les biens furent confisqués, les frères chassés, le lieu réduit au pillage et à l'abandon.

Généralement c'est sur un lieu sanctifié qu'un autre était érigé et il est fort probable que sous la chapelle actuelle on retrouve des traces de tous les anciens édifices de culte qui la précédèrent.

En 1854 une épidémie de choléra réveilla la ferveur des habitants. Peu à peu grâce au chanoine Bonnard, le couvent fut restauré et en 1878 la chapelle actuelle fut mise en construction d'après les plans de l'abbé Pougnet, avec une capacité d'accueil d'un millier de fidèles.

En 1903 sur le point culminant de la colline de Beauregard fut érigée la croix des pénitents gris d'Avignon.

Les petites sœurs de Foucault s'y installèrent en 1958. Elles y élèvaient un troupeau, vivaient en toute simplicité. Plus tard vint la communauté du Lion de Juda et de l'Agneau Immolé.

En 1982 le monastère fut à nouveau laissé à l'abandon.

John Fanno le découvrit en 1983 et avec l'accord de la municipalité d'Orgon décida de lui redonner âme et vie. Il créea l'association des Amis de Beauregard pour la sauvegarde et l'animation culturelle du site : exposition, musée villageois, concerts.  John Fano et sa compagne Isabelle restèrent à Beauregard jusqu'en 1992. L'œuvre considérable qu'ils ont accomplie a restitué au site sa splendeur et lui a attribué une renommée culturelle.

Le 6 juin 2009 John et Isabelle Fanno furent invités pour le vingt-cinquième anniversaire de l'association des Amis de Beauregard. La salle des pèlerins devient la salle Isabelle et John Fanno et la  médaille de la ville leur a été remise.